Test : Super Cars 2

Il n’aura pas fallu longtemps aux compères de MAGNETIC FIELDS que sont Shaun Southern et Andrew Morris pour nous pondre la suite de Super Cars sorti en 1990. Un an après, soit en 1991 pour ceux à qui les chiffres donnent des boutons, sort le second volet sur Amiga, et devinez quoi… Le jeu s’appelle sobrement SUPER CARS 2 ! Pas chier les gars …

Alors, elle belle ou pas ma bagnole?

Vous pouvez ressortir vos gants de conduite, mettre votre plus belle paire de lunette de soleil, et laisser une dédicace sur votre missile à tête chercheuse car les courses endiablées sur circuit reprennent. Ici pas de scénario branquignolesque pour introduire le jeu, non ici nous passons directement dans le vif du sujet.

Si le premier opus nous proposait seulement 9 circuits, ici nous avons le droit à 21 courses réparties en 3 modes de difficulté (facile, intermédiaire et difficile). Le principe reste le même qu’auparavant, à savoir finir en tête de chaque course (obligatoirement dans les 5 premiers) afin de gagner des points et terminer premier du championnat, du moins pour les vrais pilotes cela va de soi. Malheureusement, contrairement au premier épisode, nous avons une seule et unique voiture qui est… ben j’en sais rien, en tout cas ça n’a pas l’air d’être une AutoLib’…
 

Il y aura de nombreux tremplins durant
les courses !


 

Le garage... Enfin l'Amiga 1000 !

Pour tout achat de deux missiles, le troisième est offert !
Tout ça ne serait pas marrant si on ne pouvait pas se castagner. Au menu, missiles avant et arrière, téléguidés, tournoyant autour de la voiture, et mines pour ce qui est des armes, puis blindage, éperons, boost moteur et nitro concernant les upgrades de votre bagnole ! Si nombreuses de ces options étaient déjà disponible dans le premier épisode, ici toutes ces armes et améliorations prennent une autre ampleur puisqu’elles vous seront plus accessible, toujours moyennent finances, bien évidemment ! Et si vous êtes à cours de finance vous avez toujours l’option de revendre vos achats. Malheureusement, vous ne pouvez utiliser uniquement deux armes par course que vous affecterez aux directions haut et bas de votre joystick.

Entre chaque course, vous devrez également passez par le garage (via votre formidable Amiga 1000) pour faire quelques réparations, car vu le dynamisme des courses, les quelques chocs, voir crashs que vous aurez joyeusement effectués nécessiteront des réparations. Votre voiture dispose d’une barre de vie que vous pouvez remonter via ces réparations. Attention toutefois en course, cette jauge ne doit pas tomber à zéro sous peine d’un Game Over.

Oups, j'étais sûr que ça passait
pourtant...

Les circuits sont bien plus fun que le premier jeu. Les nombreux tremplins, les passages à niveau avec un trafic ferroviaire très dense, les raccourcis avec des portes automatiques qui s’ouvrent en alternance, rythment les courses de fort belle manière. Malheureusement, toutes les courses sont sur du bitume, du coup les circuits se ressemblent beaucoup, du moins graphiquement. Sans oublier les adversaires qui sont désormais aux nombres de 9 sur les circuits (pour les littéraires, ça fait 10 bagnoles sur la piste).

 

Hum, sur l'affiche, celui de gauche
me dit quelque chose...

So british !
Vous serez parfois confronté après une course à un interlocuteur qui viendra vous poser quelques questions à choix multiples. Humour british à souhait, les développeurs se sont bien fendu la poire ! Vous serez face soit à un journaliste, un policier, un sponsor, une avocate et moults autres protagonistes qui vous permettront de gagner (ou perdre) des points ou du pognon. Les réponses que vous pouvez leurs donner sont parfois très marrante, par contre c’est vraiment dommage que le soft n’ait pas bénéficié d’une traduction française… A savoir que vous pouvez désactiver ces dialogues dans le menu avec l’option Communications Screens, mettez-y NO si vous vous en tartinez les miches…

Le jeu prend ici toute son ampleur !

Vous avez un pote sous la main ?
Le gros point positif de Super Cars 2 est sans aucun doute son mode deux joueurs en écran splitté. Les développeurs ayant choisi l’Overscan, le mode splitté est donc un excellent choix tant la visibilité reste correcte. A vous les courses endiablées, les retournements de situation ! Non, Mario Kart n’a rien inventé !! Le mode deux joueurs doublent également les chances d’atteindre les courses suivantes, puisqu’un seul des joueurs doit obligatoirement arriver dans les 5 premières places pour avoir la possibilité de faire la course suivante.

Le contrôle de votre bolide peut parfois être difficile au début, mais avec un peu d’entrainement, on arrive sans peine à faire ce que l’on veut. Les directions gauche et droite font tourner votre voiture sur axe central quelque-soit votre position. Les dérapages sont très simples à réaliser car il suffit de lâcher le bouton fire et de tourner dans l’une des directions voulues. Celle ne marche que lorsque vous choisissez Fire pour accélérer, option que vous pouvez également modifier en Fire pour freiner et là c’est une autre histoire… Chacun ses goûts…
 

Le missile tournoyant, une arme fort
sympathique, mais fort cher !


 

Graphiquement, le jeu s’en sort très bien, même si les circuits se ressemblent beaucoup, bon d’accord il y a un peu de terre ou neige ici et là, mais bon… L’ensemble reste très correct, fin et détaillé ! Ah oui, dommage aussi que tous les adversaires soient en blanc… Je chipote, je sais, mais un peu de variété bon sang !

Outre les excellentes musiques de Barry Leitch en introduction (où vous aurez l’immense joie de voir des acteurs connus) et lors des menus, ça sera uniquement des bruitages durant les courses… Oui, bon c’était des bruitages ou du Jul, on peut dire qu’on a eu chaud…

Doté d’une excellente durée de vie avec ses 21 circuits, d’une bonne réalisation globale et surtout d’un mode deux joueurs, SUPER CARS 2 est un incontournable des jeux de courses vue de dessus sur Amiga. Peut-être même le meilleur, en tout cas, me concernant, il l’est ! Avec la série des LOTUS, MAGNETICS FIELDS tiens haut la main le genre sur notre bécane préférée…

Les Plus

  • Un mode deux joueurs, enfin !
  • Pas mal de customisations de la voiture.
  • 21 circuits, rien que ça…

Les Moins

  • Que deux armes sélectionnables par course.
  • Malheureusement pas de VF.


Test rédigé par Sebkos, le 30/09/2018

Retour sur la fiche de Super Cars 2

Notes

graphismes17
17
musique/sons17
17
animation18
18
maniabilite18
18
difficulte18
18

intérêt

92 %