Test : Mortal Kombat 2

Amateurs de puzzle-game passez votre chemin, car MORTAL KOMBAT 2 ne fera pas travailler vos méninges. Quoique, si vous souhaitez remettre les membres des participants à leur place d’origine, un poil de réflexion ne sera pas de trop…
Toujours développé par PROBE et distribué par ACCLAIM, MK2, le célèbre jeu de baston, débarque sur Amiga ECS/OCS en 1995 ! Mais oui, je suis d’accord, pourquoi pas de version AGA en 1995 !!!!

Come here !

Rien… Rien ne peut vous préparer…
Il y a 500 ans, Shang Tsung, célèbre pour ses capacités de métamorphose, fu banni du Monde Extérieur et exilé sur le Royaume Patrie (la Terre) en raison des crimes qu’il avait commis. Avec l’aide de son élève Goro, un infâme dragon mi-humain, il devait expier ses fautes, en déséquilibrant les Furies du royaume, permettant ainsi à son maître Shao Kahn et à ses serviteurs de pénétrer dans l’empire et d’y régner pour l’éternité.
Il fut vaincu.
Il retourna au Monde Extérieur, marqué par son échec, et menacé d’exécution par Shao Kahn, le seigneur suprême du Monde Extérieur, des plaines Astrales de Shokan et des royaumes environnants. Goro ayant apparemment été tué, la fin de Shang Tsung semblait proche. Mais ce dernier mentionna son plan de vengeance à Kahn, un plan si diabolique et maléfique, que Kahn se laissa persuader de lui accorder une dernière chance. Il attira ses adversaires dans le bizarre Monde Extérieur où ils allaient relever un nouveau défi. Un tournoi présidé par Shao Kahn en personne.
Aujourd’hui, le tournoi commence… de nouveau !
 

Les coups spéciaux toujours facile à sortir !


Suite à l’incontestable succès du premier épisode sorti en 1992 en Arcade (converti en 1993 sur Amiga), une suite était obligatoire. Plus de personnages, plus de coups, plus de lieux et surtout plus de sang, car il faut bien l’admettre, outre ses graphismes digitalisés, c’est bien bel et bien l’effervescence d’hémoglobine qui a contribué à faire de Mortal Kombat l’énorme succès que l’on connait aujourd’hui.

6 nouvelles têtes à décapiter…
On passe donc de 7 combattants à 12, dont 6 nouveaux… Les Math Sup auront tout de suite remarqué l’incohérence de mes propos car 7 et 6 n’ont jamais fait 12… Dans les anciens persos, Sonya Blade et Kano ne sont plus disponibles (simple apparition dans le stage Kahn’s Arena), ça nous ramène à 5 persos. Oui, l’équation n’est toujours pas résolu, mais j’ai oublié de vous parler de Shang Tsung, qui lui, devient jouable dans ce second volet et en pleine forme de l’âge en plus…

Baraka est le maître des Tarkatan, peuple démoniaque vivant dans l'Outworld, ayant de sacrés problèmes dentaires, il manie fort bien les katanas qui découperont tout autour de lui.
 

 

Le Major Jackson Briggs, dénommé plus couramment Jax est un allié de Sonya Blade, ils font tous deux parties des forces spéciales de l'US Army. A noter que pour sa première apparition dans la série, il n’a pas encore ses bras bioniques, mais il tape fort quand même le bougre !

 

Kitana est la fille adoptive de Shao Khan depuis qu'il l'a recueillie. C'est une princesse âgée de 10 000 ans dont la beauté masque le rôle d'assassin personnel de Shao Khan. Armés de ses éventails aiguisés, elle ne fait pas dans la dentelle non plus…

 

Kung Lao est un ancien moine Shaolin et un membre de la société du Lotus Blanc, tout comme Liu Kang. Il est le descendant de l'ancien champion de Mortal Kombat qui porte le même nom que lui. Son chapeau tranchant coupera plus d’une tête.

 

Mileena est un clone maléfique de Kitana, crée par Shang Tsung. Il paraitrait qu’elle entretient une relation avec Baraka, mais cela ne nous regarde pas… Elle manie avec perfection les Saïs !

 

Reptile, de son vrai nom Syzoth, était un personnage caché du premier épisode, il devient maintenant jouable. Attention à ses jets d’acide !

 

 

Les anciens kombattants :

 

 

 

 

 

 

JOHNNY CAGE LIU KANG RAIDEN SCORPION SHANG TSUNG SUB-ZERO

 

A cela s’ajoute 3 personnages cachés (Jade, Smoke et Noob Saibot) et les deux boss, Kintaro, un cousin de Goro, et Shao Kahn, le big boss de toute cette clique.

Shao Kahn, le boss final attend
sagement...

Euh, quoi de neuf docteur ?
Comme tout bon jeu de castagne qui se respecte, vous choisissez votre personnage et c’est parti pour une succession de combat jusqu’au boss final. Bien entendu, si les premiers combats s’avèrent plus facile au début, la difficulté monte très rapidement. Même si plusieurs niveaux de difficulté sont sélectionnables dans le menu Options (du très facile au très difficile), le jeu est très très dur, même en choisissant la difficulté la plus basse…

On passe pour MK2 à 9 décors (The Dead Pool, Kombat Tomb, Wasteland, The Tower, Living Forest, The Armory, The Pit II, The Portal, Kahn's Arena, Goro's Lair (stage caché, lors d'un combat contre un personnage caché)). Par contre, les mini-jeux Test Your Might a disparu, c’est le joystick qui va être content.

C'est la fête pour Liu Kang...

Autre nouveauté et pas des moindres, les Fatality passent désormais au nombre de 2 par combattants. Et pour les non-violents, les Babality permettent de transformer votre adversaire en … bébé, et les Friendship humilie votre opposant des plus belles manières. A noter que les Fatality de stage sont toujours là, mais ne sont vraiment pas top… Bien sûr, il vous faut connaitre et effectuer la manipulation très vite lors des quelques secondes dès que vous aurez vaincu votre opposant et que le fameux FINISH HIM apparaît à l’écran.

Graphiquement, MK2 reste dans la digitalisation des personnages filmés au préalable, hormis Kintaro qui a été réalisé en Stop-Motion, pas facile de trouver un gredin avec 4 bras… Plus détaillé et plus fin, le soft est très agréable à l’œil, par contre les animations en arrière-plan de la version Arcade ont disparu… Dommage.

C’est l’excellent musicien Allister Brimble avec l’aide d’Anthony Putson qui nous pondent une conversion sonore tout à fait correct. Les voix digits sont bien évidemment de la partie et collent parfaitement avec l’ambiance glauque du jeu.

Tout comme le premier volet, la maniabilité sur Amiga reste correcte malgré l’utilisation d’un seul bouton (l’option 2 bouton est tout de même disponible). Mais cependant, les possibilités d’enchainement restent limitées.

Smoke, un personnage caché.

Finish Him !
MK2 sur Amiga est une très bonne conversion, mais il est vraiment dommage qu’elle ne passe pas par un Amiga AGA, surtout en 1995… Une difficulté excessive tout comme la version Arcade vous fera perdre vos cheveux…

 

enlightenedLe saviez-vous ?enlightened

  • Pour combattre Jade, remportez le combat précédent la case « ? » en utilisant que le coup de pied bas.
  • Pour combattre Noob Saibot, il vous faudra remporter 25 combats d’affilés… Facile !
  • Pour affronter Smoke, il faut faire au stage The Portal un uppercut à l’adversaire pour faire apparaître l’homme qui apparait dans le coin inférieur droit de l’écran en criant Toasty ! et faites bas+Fire.
  • Cet homme qui apparait en criant Toasty !  c’est Dan Forden, le Sound Designer de Mortal Kombat, qui réalise les musiques et les différents sons de tous les opus de la saga.

 

Mortal Kombat de nos jours.
Dernier épisode sorti sur Amiga, la saga ne s’est pas arrêtée là pour autant. Comptant aujourd’hui 10 épisodes canoniques, quelques spin-off et autres compils’. La série Mortal Kombat est loin d’être enterré au fond d’une crypte. Le dernier en date (2015) MORTAL KOMBAT X nous offre en plus d’une excellente jouabilité et d’un nombre conséquent de persos, un très bon mode histoire !

 

 

Les Plus

  • De nombreuses fatalités plus ou moins gore selon les goûts.
  • Excellente conversion.
  • Jouable avec un seul bouton.
  • Des personnages cachés.

Les Moins

  • Mais bon sang, pourquoi pas une version AGA !!
  • Très dur… Euh non trop dur !
  • Longs chargement et changement de disquettes fréquents…
  • Mais où sont les séquences de présentations et de fins des personnages ?


Test rédigé par Sebkos, le 11/08/2017

Retour sur la fiche de Mortal Kombat 2

Notes

graphismes16
16
musique/sons16
16
animation14
14
maniabilite12
12
difficulte19
19

intérêt

91 %