Test : Lupo Alberto : The Videogame

Il y a des chances pour que le nom de Lupo Alberto ne vous parle absolument pas. Ah oui, peut-être toi lecteur, mais faut dire que tu es Italien, c’est pas du jeu… Enfin si c’est un jeu, LUPO ALBERTO : THE VIDEOGAME, c’est quand même assez explicite… Ah si, et Albert le loup, ça te cause ?

Bon j’arrête de vous faire tourner en bourrique. Lupo Alberto est une BD Italienne crée par Guido Silverstri alias Silver en 1974. Si en France on connait beaucoup moins, c’est que chez nous seulement 2 tomes ont été édités, ce qui ne fait pas lourd. Une série animée à également vu le jour en 1997, et là aussi, seulement la saison 1 a été diffusée chez les Gaulois !

Tous les persos sont de la partie.

Un loup et une poule… Chabada bada…
Lupo Alberto
est un loup bleu qui vit paisiblement dans la ferme des Mckenzie. Il est malin mais surtout très amoureux de Marta, une poule… Oui, c’est quand même déconnant… Sans compter que Mosè, propriétaire et gardien de la ferme ne l’entend pas de la même façon… Ah oui, Mosè, c’est un chien et il adore son fusil à pompe !
Lupo Aberto est une satire subtile des mœurs et de la politique des années 1970 et n’est pas seulement destiné aux enfants. De nombreux thèmes y sont abordés mais toujours dans la bonne humeur.

Une adaptation vidéoludique est donc mise en chantier par l’équipe Italienne Digiteam en 1991, et quoi de mieux qu’un jeu de plates forme pour s’approprier l’univers de la ferme des McKenzie. Pour le fun, dans la boîte du jeu un petite BD est offerte, mais il manque la fin de l’histoire. Une vignette vous sera offerte à chaque fin de niveau. Terminez le jeu et vous aurez la fin de la BD. Je dis bravo et bien vu !

 

C'est cadeau, une vignette de fin de niveau !


Vous allez devoir traversez pas moins de dix niveaux pour arriver à la fin du jeu. Malheureusement pas de Boss, même en toute fin de jeu, ce qui fort regrettable. Quelques bonus seront disponibles en tuant certains ennemis. Il faudra dans un premier temps leur sauter dessus, bien souvent à plusieurs reprises, c’est qu’ils s’accrochent les bougres ! Ces bonus, comme le casque de foot Américain qui permet de donner un coup par le dessous ou encore le Gant, qui quant à lui, vous donnera la possibilité de lancer directement un poing dans la gueule du méchant ! Attention, il faut être près de l’ennemi en question sinon ça ne marche pas, pas glop ça ! Je vous laisse découvrir l’effet des autres bonus, si vous tentez de lancer le jeu… Oui peut-être par la fenêtre, mais attendons de voir la fin du test !

Ne prenez pas ce ressort,
c'est pire !!!!

Sans fumée, sans alcool, je vole…
Bon parlons maintenant du sujet qui fâche, la maniabilité ! Le gros problème du soft est l’inertie de vos sauts, Lupo Alberto ne doit pas peser bien lourd vu qu’il flotte telle une plume de canard anorexique. Ce qui rend la gestion des sauts pas vraiment facile à gérer et pas précis pour un sou, sans compter que pour couronner le tout, la hitbox est parfois très étrange. On perd des vies on ne sait pas trop comment, ni pourquoi l’ennemi vous a touché… J’ai noté aussi que durant certains passages du jeu un problème de scrolling, je m’explique, certaines zones d’un niveau ne se débloque uniquement lorsque vous avez atteint la partie la plus basse de l’écran, tout en sachant que vous arrivez par le haut. Tant que votre perso n’est pas au plus bas, le scrolling droite ou gauche ne se débloque pas… Vous me direz, ce n’est pas bien grave mais quand même j’ai perdu une vie à cause de ça…

Allez hop, on lui saute sur la tronche !

Graphiquement, c’est pas trop mal, les couleurs sont chatoyantes et rappelle bien la BD, mais ça manque clairement de détails. Au passage les animations sont vraiment très basiques également, pas plus de 2 frames par animation, ils ne se sont pas tués à la tâche visiblement. Les musiques sont de bonnes factures et colle parfaitement bien au genre cartoon du jeu.

Le petit plus du jeu, pour peu que la disquette soit restée dans votre lecteur et que vous avez un.e.s.z.ù ami.e.s.w.@ (‘tain font chier avec c’t’écriture inclusive !!) sous la main, vous pourrez jouer à deux simultanément !!

Bon, on ne va pas faire durer le suspense plus longtemps, Lupo Alberto aurait pu être sympa, malheureusement l’équipe de dev avait sûrement rendez-vous chez la mama, car le jeu est un peu bâclé… Sans compter cette maniabilité très… ou pas assez … Enfin vous voyez ce que je veux dire… Bon j’avoue, j’ai quand même bien aimé… Allez …. Forza Italia !!!

Les Plus

  • Si vous êtes Italiens, c’est Lupo Alberto quand même !
  • Les musiques entrainantes.
  • Sympa le coup de la BD !
  • Jouable à 2 simultanément.

Les Moins

  • Gestion des sauts chaotique.
  • Animation au strict minimum.
  • Pas de boss, enfin ça devrait être dans les + ça… euh vu les - …
  • Pas l’ombre d’une pizza au casting, chui dèg’ !


Test rédigé par Sebkos, le 13/12/2017

Retour sur la fiche de Lupo Alberto : The Videogame

Notes

graphismes12
12
musique/sons14
14
animation10
10
maniabilite9
9
difficulte13
13

intérêt

65 %