Test : Arabian Nights

On dirait qu’une malédiction pèse sur les jardiniers, toujours au mauvais endroit au mauvais moment ! C’est ce que KRISALIS nous prouve une fois de plus dans le jeu ARABIAN NIGHTS sortit en 1993 sur amiga ECS/OCS.

Oh qu'il est beau !!

Fait divers
Sinbad Junior, qui travaille comme apprenti jardinier pour le Calife « connu pour sa grande bonté », s’occupe de l’entretien des jardins du palais qui s’étendent à n’en plus finir. Aujourd’hui, cependant, il contemple une fleur plus belle encore, la princesse Laila, debout sur son balcon surplombant les jardins.

Au loin, dans un sinistre château flottant au milieu de brumes angoissantes, les forces du mal se déchaînent. Le diabolique Vizir, qui a manigancé un plan ignoble pour s’emparer du royaume, vient d’envoyer un démon issu des profondeurs de l’enfer pour enlever la princesse et jeter un puissant maléfice sur le royaume.
 

Hummm, présumé coupable ?
Alors que Sinbad a les yeux fixés sur le balcon, une forme sombre tombe du ciel et se jette brutalement sur Laila en la griffant.

Laila pousse des cris d’effroi et le démon s’élève dans les airs, retenant la belle princesse captive entre ses griffes. Sinbad bondit sur le balcon et tente désespérément de saisir les griffes du monstre mais il retombe sur le dos.
Tandis que le démon disparaît dans les nuages, les gardes du Calife cernent Sinbad et le jettent en prison sous l’inculpation de sorcellerie. Maintenant, à vous de prendre la place de Sinbad Junior. Vous devez non seulement vous enfuir des donjons du palais mais aussi délivrer Laila de l’emprise démoniaque du Vizir.
Toute cette histoire vous est raconté dans une intro d’excellente qualité, une intro animée s’il vous plait !

Vous débutez votre partie enfermé dans la prison du palais, mais fort heureusement, la clé est dans un coffre qui est dans votre cellule, quoi de plus normal ! Nous avons à faire ici à un jeu de plates formes traditionnel, agrémenté de phases d’aventure/recherche pour pouvoir progresser dans le niveau. Par exemple, dans le premier niveau vous devrez libérez un prisonnier enchaîné pour qu’il vous donne une clé qui vous fera avancer dans le niveau, mais pour le libérez vous devez tout d’abord trouver une manivelle (peu commune au passage), et c’est comme ça au cours des 9 niveaux que comporte le jeu comme le palais, la forêt, le navire, sous l’eau, la mine …, je devrais plutôt dire les 7 puisque 2 d’entre eux sont des petits shoot them up sans grand intérêt, les sprites étant d’une taille affreusement ridicule, peu variés, et techniquement ça laisse à désirer, mais là n’est pas l’essentiel du jeu, loin de là …

Franchement, qui pourra entretenir le jardin aussi bien ?

Afin de vous aider dans vos diverses missions, vous devez ramassez la monnaie locale (diamant, pièces, arrêtes de poisson !), ainsi que divers objets indispensables pour la poursuite de l’aventure, les chaussures à crampons vous permette de ne pas glisser sur la glace, la bobine de fil pour que la vieille dame vous tricote un tapis volant, votre super épée, bien plus puissante que votre épée d’origine…
 

Un schmup d'une autre qualité...

A la fin de certains niveaux, des boss vous attendent sagement dans un trou perdu, je vous rassure tout du suite, ils ne sont pas très costaud, je dirais même qu’ils sont très facile à battre, cependant le jeu reste quand même assez difficile, de nombreuses unités d’énergie sont dissimulées ici et là dans des coffres ! A noter aussi que vous vous choisir dans le menu principal, le nombre de vie (5 max), le nombre d’unités (5 max), et la difficulté du jeu !

Graphiquement le jeu est plutôt réussi, ne vous attendez pas quand même à des couleurs flashies comme Superfrog, c’est un peu terne, mais agréable à l’œil quand même. Les musiques quant a elles sont très entraînantes et nous plonge bien dans l’ambiance du jeu, un grand coup de chapeau à Matt Furniss, sans qui le jeu n’aurait la même aura ! En ce qui concerne la maniabilité, Sinbad Junior répond correctement à vos sollicitations, un petit point négatif quand même, le perso glisse un peu et pose quelques problèmes de maniabilité parfois, mais il suffit d’avoir un peu d’entraînement pour bien contrôler votre jardinier ! Et même si le soft reconnaît le pad à deux boutons, le saut s’effectue toujours en allant vers le haut, les boutons correspondant alors au coup d’épée et l’autre à votre inventaire. Pour ce qui est de la durée de vie, vous aurez de quoi faire, car si les premiers niveaux sont relativement faciles, ça se corse bien par la suite ! Mais il reste faisable tout de même !

Arabian Nights est, pour conclure, un excellent jeu de plates formes, avec un soupçon de recherche, bien réalisé et d’une bonne durée de vie. Un jeu à découvrir de toute urgence si vous ne le connaissez pas !

Les Plus

  • Les musiques qui mettent dans l'ambiance.
  • Le léger côté aventure du jeu.
  • L'introduction animée de très bonne facture.

Les Moins

  • Les phases de Shoot Them Up parfaitement ridicule.
  • La taille réduite de la fenêtre de jeu.


Test rédigé par Sebkos, le 15/08/2005
Afin de poster un commentaire, vous devez vous connecter au site par le biais de votre interface utilisateur.

Chargement des commentaires ...

Retour sur la fiche de Arabian Nights

Notes

graphismes16
16
musique/sons17
17
animation16
16
maniabilite15
15
difficulte17
17

intérêt

81 %